Un vol sur chasseur

Posted on by on juillet 18th, 2013 | Commentaires fermés

Faites un vol sur un avion de guerre, plus exactement sur un avion de la Seconde Guerre Mondiale et notamment un Focke-Wulf 190. Conçu par Kurt Tank, le Focke-Wulf FW-190 apparaît dans le ciel européen en 1941, destiné à remplacer le Messerschmitt 109, mais ces deux chasseurs constituent jusqu’à la fin du conflit l’essentiel des chasseurs de la Luftwaffe. Plus performant avec son moteur BMW très maniable, le premier modèle de FW-190 surpasse le Spitfire Mk V en combat aérien, sauf en évolutions serrées, ce qui pousse les Britanniques à passer au Spitfire Mk IX fin 1942. Le FW-190 est plus facile à piloter que le Messerchmitt 109, avec une verrière offrant une meilleure visibilité et un train d’atterrissage à la voie plus large. La variante la plus réputée est le 190D, pro-duit à l’automne 1944. Son moteur en étoile, un Jun kers Jumo à refroidissement liquide, développe 1 750 puis 2100 ch. L’armement est composé de mitrailleuses et de canons fixés dans les ailes. Le développement du FW-190 donne naissance au Ta-152, une version à fuselage rallongé, spécialisée pour l’interception à haute altitude avec ses quatre canons de 20 mm. Introduit au début de 1945, il n’influe pas sur le conflit, avec seulement quelques dizaines d’appareils opérationnels. Plus de 16 000 FW-190, de différents modèles, sont produits jusqu’en 1945, avant qu’une série ne soit poursuivie par la France sous le nom de NC-900 pour l’armée de l’air renaissante. Les survivants ne sont pas nombreux, mais une société allemande (FlugWerk) propose depuis quelques années des répliques exactes du chasseur allemand aux riches collectionneurs. Cette expérience de vol peut se faire depuis l’Allemagne, mais aussi de temps à autre en France lorsque l’équipe spécialisée en avion de chasse du groupe de loisirs Tematis invite les propriétaires d’avions en France pour un rassemblement annuel spectaculaire. Ce rassemblement est l’occasion pour tous ceux qui le souhaitent de pouvoir se mettre aux commandes de ces bijoux aériens. Et bien sur, c’est également l’occasion pour ceux qui veulent voler sur des machines plus rapides, d’effectuer un baptême en avion de chasse. Suivez le lien pour plus d’infos.

« Gastronomie à Copenhague
Beauté Islandaise »