Un cadeau « avion de chasse »

Posted on by on avril 9th, 2014 | Commentaires fermés

Témoignage d’expérience de l’un de nos clients, ravis d’avoir fait gagné un vol en avion de chasse à l’un de ces meilleurs salariés. « J’ai effectué un stage ‘avion de chasse’ pour en apprendre un peu plus sur le fonctionnement d’un avion à réaction, et particulièrement réaliser un baptême en avion. Ce stage a été fait pour pouvoir embarquer sur le starfighter à très haute altitude. J’ai souvent voulu réaliser un baptême extraordinaire, et quand cette occasion s’est présentée, j’ai logiquement accepté, en dépit du prix. Outre le baptême de l’air qui est unique, j’ai adoré par ailleurs en apprendre d’avantage sur la mécanique de l’avion à réaction, notamment sur les moteurs. Dès grandes vitesses- aux environs des 750 km à l’heure -, l’efficacité des propulseurs à pistons usuels baisse rapidement. Pour parvenir et dépasser la vélocité du son, on est passé aux propulseurs à réaction, dont le fondement est celui de la fusée. N’ayant plus aucun de pistons ni de bielles en balancement oscillant, de tels turbines, de la sorte industriellement schématisés, permettent d’agrandir très nettement la pression que produit la très forte sortie des dégagements de gaz brûlés et, partant, la vitesse; les ébranlements sont aussi de fait supprimées. Il en existe multiples sortes. Les turbo-réacteurs sont confectionnés d’un compresseur, d’une salle de combustion (où l’oxygène de l’air aspiré par le propulseur consume le carburant et d’une turbine à gaz. L’hélice continue d’être employée dans le turbopropulseur, pareil qu’ au turbo-réacteur, mais dans lequel le moteur traine, en plus du compresseur, une hélice qui propulse. A ce moment, la répercussion directe par les gaz refoulés ne cause qu’un faible ajout de propulsion à la poussée générée par l’hélice. Le stato réacteur ne renferme pas d’ composant mobile. Le statoreacteur ne renferme ainsi pas de compacteur. Du fait de cette absence, le trafic d’oxygène est proportionnel à la vitesse de vol et, le trafic, et ainsi la pression, sont à zéro d’où l’utilité de fournir de fait l’aéronef d’un compacteur ajouté pour le take-off et le landing, ce qui a entrainé à la formule du turbostatoréacteur. Un baptême de l’air en aéronef est une expérience merveilleuse à décrire à votre famille, qui pourra profiter de vos photos et vidéos prises durant ce baptême de l’air unique au monde. Si cela vous intéresse, allez sur la section de baptême en avion de chasse de l’organisateur.

« Quel cadeau pour votre incentive ?
Cork, l’Irlande en mode gastronomique »