Nécessaire croissance

Posted on by on janvier 31st, 2018 | Commentaires fermés

Cette semaine, j’ai suivi un séminaire à Londres qui portait sur la croissance. La conférence qui m’a le plus intéressé n’expliquait pas comment la relancer, mais pourquoi la croissance est nécessaire. Au cours des deux derniers siècles, le niveau de vie n’a cessé de croître de manière spectaculaire – principalement en Occident. Certains se demandent donc pourquoi nous avons encore besoin de croissance. Ils assimilent en effet la « croissance » au matérialisme, au nivellement des normes et des valeurs, à la déprédation de la nature. C’est pourtant un grand malentendu. Il est vrai que sans la croissance, aujourd’hui, nous n’aurions pas de centres commerciaux, pas plus que d’embouteillages ou de grands films hollywoodiens. Mais nous ne pourrions pas non plus bénéficier de soins de santé, de liberté, de réglementations environnementales, etc. C’est grâce à la croissance que nous pouvons aujourd’hui nous permettre de travailler beaucoup moins longtemps qu’il y a cent ans. C’est aussi grâce à la croissance que la mortalité infantile n’a jamais été aussi basse, qu’un système de sécurité sociale a été mis en place, que certains pays sont capables de développer leur système d’enseignement, que la redistribution est possible grâce aux prélèvements fiscaux. La croissance pour la croissance n’est pas un but en soi, mais la croissance rend d’autres choses possibles. Elle est un outil permettant à des personnes, des entreprises ou des pays d’améliorer leur sort. La manière dont ils gèrent cette croissance et établissent leurs priorités relève ensuite de leur choix personnel. Dans certains pays comme l’Arabie saoudite, une augmentation de la richesse totale servira probablement à la construction de pistes de ski dans le désert. Un pays comme la Suède choisira plutôt d’augmenter la protection sociale ou de favoriser une meilleure protection de l’environnement. Nous pouvons déplorer certains de ces choix. Peut-être avons-nous de meilleures idées quant à la manière de faire usage d’une plus grande prospérité. Mais pour pouvoir faire ces choix, la croissance est nécessaire. Qu’il s’agisse d’une meilleure éducation, de plus de soins de santé, ou de moins de pollution environnementale… Sans croissance, une société ne peut pas s’améliorer. Ce séminaire à Londres m’a fait voir les choses d’un tout autre point de vue. Suivez le lien pour plus d’infos.

« De l’oenologie
Retour sur une crise Islandaise »