Gastronomie à Copenhague

Posted on by on mai 24th, 2013 | Commentaires fermés

Le Danemark est régulièrement jugé comme l’un des pays les plus heureux au monde et peut-être est-ce dû aux liens forts qui unissent les familles et les amis ; ou à son infrastructure de qualité, dont des transports en commun très efficaces ; ou le fait que l’icône de la nation est une charmante sirène observant la mer. Mais pour beaucoup, le secret réside dans sa cuisine : fraîche, marine et électable. Copenhague est un bon point de départ pour savourer l’ancienne et la nouvelle cuisine nordique. Ceux qui pensent qu’un sandwich, sous quelque nom qu’on le cache, reste un sandwich, devraient déjeuner chez Ida Davidsen, une institution centenaire pilier de la tradition nationale qu’est le smØrebrØd beurré. Ce menu à plus de 250 variations, qui serait le plus fourni de Scandinavie, est presque long comme un livre. Les choix vont de la haute cuisine à la bonne franquette : de la langue à l’oeuf au plat; crevette et caviar ; frikadeller (boulettes de viande) ; pâté de foie ; rôti de bœuf ; et bien sûr, le fameux hareng danois. Même la reine commande parfois chez eux et a engagé Ida Davidsen pour organiser le buffet de certaines réceptions à son palais d’Amalienborg. Copenhague propose aussi de beaux restaurants à l’ancienne, comme Kong Hans Kaelder, qui possède une vigne et une cave vieilles de plus de cinq siècles et propose à présent une cuisine danoise classique avec quelques touches modernes, servie dans une ambiance sans prétention. On ne saurait faire l’impasse sur le mouvement culinaire néo-nordique qui redéfinit la cuisine danoise, dont Noma est la figure de proue, sous la direction du jeune et visionnaire chef René Redzepi. On retrouve d’ailleurs son nom dans les premières places des classements mondiaux des meilleurs restaurants. Noma rend hommage << à la terre et à la mer ››, avec un menu épuré qui tire son inspiration de toute la région : des moules des îles Féroé, du saumon sauvage de la Baltique, des asperges fraîches et des herbes sauvages peu connues. Noma a ouvert la voie à un cadre de restaurants pionniers, qui font de Copenhague une vraie destination culinaire. Deux autres restaurants, qui se partagent les feux de la rampe, plongent leurs racines dans la cuisine française classique : Formel B, un bistrot de luxe servant des ingrédients frais impeccables, et Les Trois Cochons, moins cher, une ancienne boucherie ressuscitée en restaurant élégant et très populaire.

« En simulateur de vol
Un vol sur chasseur »